VITOGAZ: BAROMETRE GPL 01/01/2013

ACTUALITE : Quel système de bonus-malus écologique 2013 pour les véhicules neufs GPL ?

La nouvelle grille de bonus-malus écologique à l’achat d’une voiture neuve est effective depuis le 1er janvier 2013. Le système de malus se voit durci et les bonus visent avant tout à favoriser les automobiles hybrides et électriques.
Dans ce contexte, la majorité des véhicules GPL neufs commercialisés au 1er janvier 2013 sur le marché français – Dacia Sandero, Fiat Punto, Opel Meriva et Opel Corsa – se situent dans la zone neutre entre 106 et 135 g d’émission de CO2 par km et ne sont donc pas affectés par le malus.

LE SAVIEZ-VOUS ? : Le GPL, grand favori des transports en commun à Hong-Kong
Le Sommet asiatique en décembre 2012 de la World LP Gas Association (WLPGA) a permis de mettre en lumière les modèles de développement des gaz de pétrole liquéfiés en Asie.
Face à la pollution de l’air causée par les véhicules diesel, le gouvernement hongkongais a mis en place une politique incitative afin de supprimer les émissions de particules des véhicules de transports collectifs (taxis et minibus). Ces véhicules sont remplacés depuis 2000 par des véhicules fonctionnant au GPL : ainsi 100 % des taxis et 66 % des minibus publics roulent au GPL à Hong-Kong.
Une politique volontariste de réduction de la pollution de l’air et des émissions de particules peut, à l’instar de Hong Kong, s’appuyer sur le GPL, un carburant qui ne produit pas de particules et permet de rouler à la fois moins cher et plus propre.

VITOGAZ: Baromètre GPL juillet 2012

ACTUALITÉ : Choisir de rouler au GPL, une solution sans particule et plus économe

Le Centre International de Recherche sur le Cancer (CIRC), organisme de l’Organisme Mondial de la Santé (OMS), a tout récemment rendu public la nocivité des gaz d’échappement des véhicules diesel. « Les données scientifiques étaient sans appel et la conclusion du Groupe de Travail unanime : les gaz d’échappement des moteurs Diesel provoquent le cancer du poumon chez l’homme. […] Étant donné l’impact supplémentaire des particules émises par les moteurs Diesel sur la santé, l’exposition à ce mélange de produits chimiques devrait être réduit à travers le monde », a déclaré Christopher Portier, Président du Groupe de Travail du CIRC.
Face à cette annonce préoccupante pour la France dont le parc automobile est diésélisé à 60%, le Comité Français du Butane et du Propane rappelle les qualités environnementales du GPL carburant. Le GPL est une solution disponible dès maintenant pour contribuer à l’augmentation de la diversité du parc automobile sans pénaliser le budget du consommateur puisqu’il reste le carburant le moins cher du marché. Contrairement au diesel, sa combustion est complète, elle ne produit donc pas de particules fines et limite les émissions de gaz à effet de serre.

LE SAVIEZ-VOUS ? : ASGPL Mobile : l’annuaire des stations-service GPL accessible sur téléphones mobiles

A la veille des grands départs en vacances, c’est l’outil indispensable pour les automobilistes roulant au GPL !
ASGPL Mobile, application gratuite et disponible sur iPhone, iPad et Android, donne accès à l’annuaire de toutes les stations-service distribuant du GPL en France consultable en ligne sur http://stations.gpl.online.fr. Très efficace, cette application permet d’identifier les stations GPL dans toute la France et les plus proches géographiquement, de comparer les prix automatiquement mis à jour et même de créer une liste de stations favorites.

VITOGAZ

VITOGAZ: Baromètre GPL juin 2012


ACTUALITÉ :
Les acteurs européens de l’industrie des GPL seront réunis à Bruxelles le 6 juin autour du développement des marchés du GPL carburant

Le congrès annuel de l’AEGPL (Association Européenne des GPL) dédiera cette année une demi-journée d’étude au développement et au renforcement des marchés européennes du GPL carburant. Joël Pedessac, directeur général du Comité Français du Butane et du Propane, présidera cette session plénière le 6 juin à Bruxelles où seront abordés les défis environnementaux, technologiques, économiques et industriels auxquels les acteurs et le marché européens du GPL carburant font face à travers les interventions des personnalités suivantes :

  • Kaushik Madhavan, Directeur du programme transmission, FROST & SULLIVAN : « Opportunités de croissance des marchés européens du GPL carburant »
  • Wojciech Winkler, Chargé de mission sur l’action climatique à la Commission Européenne : « Ecologisation du secteur européen des transports »
  • Christophe Duchatelle, Directeur Commercial, OPEL : « La politique d’un constructeur automobile en faveur des énergies alternatives »
  • Corrado Storchi, Directeur des Affaires Publiques, LANDI RENZO : « Incitations fiscales : cas du marché italien »
  • Alexander Stöhr, Directeur techniques, DEUTSCHER VERBAND FLÜSSIGGAS : « Comment répondre aux besoins de post équipement à venir »
  • Chris Smith, Directeur Général, G-VOLUTION : « Réductions des coûts et des émissions de CO2 »
  •  Warring Neilsen, Directeur des relations avec le gouvernement, ELGAS : « La technologie peut-elle assurer l’avenir du GPL carburant ? »
  • José Manuel Hernandez, Directeur, LPG PRODUCTS (Espagne) : « Développer un marché du GPL carburant : étude de cas en Espagne »

Pour plus d’informations sur le congrès de l’AEGPL : www.aegpl.eu

 

LE SAVIEZ-VOUS ? : Une étude du cabinet Frost & Sullivan prévoit une croissance du marché du GPL carburant en Europe et en Amérique du Nord

Selon l’étude « Strategic Overview of the European and North American LPG Market » qui sera présentée par Kaushik Madhavan du cabinet américain Frost & Sullivan lors du congrès de l’AEGPL le 6 juin à Bruxelles, le GPL carburant réunit les facteurs clés (infrastructures, disponibilité, faible coût d’adaptation, d’achat et d’usage ainsi que réduction des émissions de CO2) permettant d’envisager un développement du marché européen et américain à court terme. Ainsi à l’horizon 2018, le marché européen pourrait représenter près de 600 000 véhicules constructeurs GPL par an. Selon Frost & Sullivan, l’un des moteurs importants de cette croissance reste toutefois le soutien des pouvoirs publics à une transition vers les carburants alternatifs

VITOGAZ

VITOGAZ: Baromètre GPL avril 2012

ACTUALITE : Le GPL, une solution pour lutter contre la pollution due aux particules

Au 30 mars dernier, l’association Airparif dénombrait 4 dépassements du seuil d’alerte de pollution dans la région parisienne depuis le début de l’année, soit une densité de particules fines PM10 dépassant 80 μg/m³. Ce type de pollution due principalement aux émissions de véhicules diesel dans les zones urbaines pénètre profondément dans les voies respiratoires et est responsable de maladies respiratoires (asthme et allergie notamment) chez les personnes les plus vulnérables.
Pour contrer l’augmentation de cette pollution, encourager et soutenir l’usage du GPL pourrait contribuer à réduire drastiquement les rejets de particules. Contrairement au diesel, la combustion du GPL carburant est complète, elle ne produit donc pas de particules fines.
Le GPL est une solution immédiatement disponible pour limiter les pics de pollution à répétition dans les zones urbaines.

LE SAVIEZ-VOUS ? : Le GPL a démontré ses atouts lors du dernier Rallye Monte Carlo des Energies Nouvelles
La filière GPL a su, pour la 5ème année consécutive, défendre ses atouts environnementaux en tant que carburant automobile alternatif réellement disponible.
L’Opel Ampera, nouveau véhicule constructeur électrique muni d’un prolongateur d’autonomie à l’essence, est le grand vainqueur de l’épreuve cette année.
Et pourquoi pas une modèle Opel Ampera au GPL ? L’association de l’électricité et du GPL permettrait d’augmenter encore les performances environnementales du véhicule avec une réduction du CO2, un moindre coût à l’usage tout en gardant la même autonomie que le véhicule actuel grâce aux 1 750 stations-service distribuant du GPL sur le territoire.

VITOGAZ

VITOGAZ: Baromètre GPL mars 2012

ACTUALITE : Le Club des Voitures Ecologiques interpelle les candidats à la Présidence de la République sur la diversité énergétique dans le secteur automobile

Le Comité Français du Butane et du Propane, membre fondateur du Club des Voitures Ecologiques, se réjouit de l’appel lancé le 20 février 2012 par le Club. Celui-ci a interpellé les candidats à l’élection présidentielle pour obtenir, notamment, leur engagement à soutenir le développement des véhicules à énergies alternatives. Le Club des Voitures Ecologiques propose, entre autres mesures, de mettre en place un crédit de télépéage de 2 000 € sur les autoroutes et de promouvoir le disque vert de stationnement offrant une heure de stationnement pour les automobilistes ayant fait le choix du GPL, du GNV, du bioéthanol, de l’hybride ou de l’électrique.
La visibilité de ces mesures permettrait d’inciter les consommateurs à choisir des alternatives aux motorisations classiques permettant de rouler plus propre et moins cher pour la plupart.

LE SAVIEZ-VOUS ? : Faire le choix du GPL, c’est choisir de faire des économies durables : démonstration avec le modèle Opel Meriva

Le tableau ci-dessous illustre les économies réalisables aussi bien à l’achat qu’à l’usage en faisant le choix du GPL face au diesel. En prenant l’exemple du véhicule Opel Meriva, un automobiliste parcourant 15 000 km par an peut économiser jusqu’à 415 € l’année d’achat du véhicule en optant pour la version GPL. A cette somme peut s’ajouter l’exonération totale ou partielle du coût de la carte grise allant jusqu’à 276 € en fonction de la région d’immatriculation du véhicule.
En 2012, le GPL reste bel et bien une solution pour rouler moins cher tout en respectant l’environnement (pas de filtre à particules nécessaire et des émissions de 124 g CO2/km contre 138 g pour la version diesel).

VITOGAZ

VITOGAZ: Baromètre GPL février 2012

ACTUALITE : Opel étoffe son offre ecoFLEX avec de nouveaux modèles GPL en 2012

Après le modèle Corsa 1.2 il y a 7 mois, le constructeur Opel a annoncé en ce tout début d’année qu’un nouveau modèle serait désormais proposé en version GPL sur le marché français : Meriva 1.4 GPL Turbo ecoFLEX. Le modèle Meriva GPL est équipé d’un moteur de 88kW/120 ch pouvant fonctionner en mode GPL ou essence (respectivement avec des réservoirs de 38l. de GPL et 54l. d’essence), passage effectué automatiquement ou bien manuellement grâce à un commutateur situé au niveau du tableau de bord. Le fonctionnement mixte GPL/essence de ce puissant moteur Euro 5 permet d’en limiter les émissions de CO2 à 124g/km. Ce véhicule n’est donc pas “malusable”. Les modèles Corsa et Meriva GPL sont construits dans les usines de la marque ce qui permet aux automobilistes de bénéficier de la garantie constructeur. Opel prévoit d’enrichir encore son éventail de modèles GPL pour le marché européen avec le Zafira Tourer et l’Insignia.
Le Comité Français du Butane et du Propane félicite Opel de sa constance dans sa stratégie de diversification des sources d’énergies et de développement de véhicules plus écologiques et plus économiques notamment avec le choix du GPL sur le marché français mais aussi européen. Alors que les conditions météorologiques difficiles fragilisent tous ceux qui sont sensibles à la pollution liées aux rejets de particules fines provenant majoritairement des véhicules diesel, rappelons que le GPL n’émet pas de particules lors de sa combustion, d’où l’intérêt qu’il soit favorisé dans les programmes de lutte contre les particules.

LE SAVIEZ-VOUS ? : 17 régions françaises offrent une exonération totale ou partielle du prix de la carte grise aux propriétaires de véhicules GPL en 2012

En plus d’un prix à la pompe avantageux et constant (0,86€ au litre en moyenne depuis 7 mois), le GPL permet aux automobilistes de bénéficier d’un avantage économique supplémentaire non négligeable : la réduction du coût du certificat d’immatriculation du véhicule voire même sa gratuité !

En 2012, 11 régions offrent l’exonération à 100% du prix de la carte grise aux automobilistes roulant au GPL alors que 6 régions prennent en charge la moitié de son prix. Par exemple dans la région Centre, l’immatriculation d’un véhicule au GPL de 4 chevaux fiscaux et de moins de 10 ans permet d’économiser 190€ par rapport à un véhicule équivalent roulant à l’essence ou au gazole.

VITOGAZ

VITOGAZ: BAROMETRE GPL 01/12/2011

ACTUALITÉ : Installateurs et points de ventes encore plus simples à trouver en France grâce au nouveau site du CFBP
Depuis le 5 décembre le nouveau site du CFBP (www.gpl.fr ou www.cfbp.fr) propose notamment une carte interactive afin d’identifier plus facilement stations-service et installateurs professionnels sur le territoire national.
Le prix actuel des carburants à la pompe démontre une fois de plus l’intérêt de rouler au GPL. A l’achat, le véhicule GPL est moins coûteux que le diesel (offres constructeurs ou véhicules d’occasion) et à l’usage, 100 km coûtent 6,02 €* au GPL contre 6,21 €* au gazole. Avec des émissions de NOx limitées et aucune production de particules lors de sa combustion, le GPL est le carburant à privilégier aux côtés des autres énergies alternatives.
*Base de consommation : 7 l. GPL et 4,5 l. diesel

LE SAVIEZ-VOUS ? : Augmentation de plus de 6,5 % du parc mondial de véhicules GPL entre 2009 et 2010

Selon l’association mondiale du GPL (WLPGA), le parc mondial de véhicules GPL en circulation se chiffrait à près de 17,5 millions à fin 2010 avec une augmentation significative de plus de 6,5 % par rapport à l’année précédente. Le pays leader en matière de GPL reste la Turquie avec près de 2,4 millions d’automobiles roulant au GPL, suivie de la Pologne (plus de 2,32 millions) puis viennent la Corée du Sud (2,3 millions), l’Italie (1,7 million) et l’Inde (plus de 1,32 million). L’évolution la plus significative est bien celle réalisée sur le marché russe sur cette période qui est passé de 580 700 véhicules en circulation à plus de 1,28 million en un an !

VITOGAZ

VITOGAZ: BAROMETRE GPL novembre 2011

ACTUALITE : La filière GPL interpellera les pouvoirs publics lors de son point presse le 10 novembre 2011 à l’Automobile Club de France

La filière GPL carburant a choisi de se mobiliser à l’issue d’une année marquée par les effets de la suppression anticipée du bonus écologique sur le marché du GPL et organise un point presse le 10 novembre 2011 à 9h à l’Automobile Club de France*.

Le Comité Français du Butane et du Propane y dévoilera sa proposition de mesure publique visant à soutenir et encourager le mix énergétique dans le secteur automobile français. En effet, les voitures à énergies alternatives représentent aujourd’hui seulement 1,5 % des parts de marché des ventes de véhicules en France.

Le GPL tout comme les autres énergies alternatives (GNV, superéthanol ou électricité) ont chacune un rôle propre à jouer dans le paysage automobile en fonction de leurs qualités environnementales, économiques et de disponibilité. Pour cela, l’offre des différents types d’alternatives doit être rendue plus visible pour les consommateurs grâce à un soutien global des pouvoirs publics.

*Automobile Club de France, 6, place de la Concorde, Paris 8ème

LE SAVIEZVOUS ? : Comparer le prix du GPL à la pompe et trouver une station-service distribuant du GPL, c’est encore plus facile sur Smartphone

Le GPL carburant dispose d’un large réseau de stations-service à travers la France avec 1 750 points de vente répartis dans l’hexagone, soit une station sur 7.

Il est aujourd’hui encore plus simple de trouver en quelques secondes la station la plus proche de votre localisation mais aussi de choisir celle offrant le litre de GPL le moins cher grâce aux différentes applications téléchargeables sur Android ou iPhone. « Verycarbu » (application payante), « Carbeo » (application payante), « Mobicarbu+ » (application payante) et « Essence Free » (application gratuite) sont quatre exemples d’applications fonctionnelles indiquant toutes les stations sans restrictions d’enseignes ainsi que la date de mise à jour du prix à la pompe.

VITOGAZ

VITOGAZ: BAROMETRE GPL octobre 2011

ACTUALITE : Zones d’Actions Prioritaires pour l’Air (ZAPA) : les préconisations du CFBP suivies dans le projet actuel d’arrêté pour la classification des véhicules

Rappelons que l’enjeu des ZAPA est à la fois environnemental et juridique. Son objectif est d’abord d’améliorer la qualité de l’air dans les zones urbaines en réduisant les émissions de particules et d’oxydes d’azote des véhicules. L’enjeu humain est de taille puisque « près de 40 000 personnes dans notre pays meurent chaque année prématurément à cause de dépassements de seuil » des particules fines, a rappelé le Conseil National de l’Air (CNA) en juin dernier.

D’un point de vue juridique, les ZAPA doivent apporter des réponses concrètes à l’assignation de la France devant la cour de justice de l’Union Européenne pour son non-respect des normes européennes en matière de particules (PM10). La France risque une amende de 40 millions d’euros et des astreintes journalières pouvant aller de 300 000 à 700 000 €, comme spécifié par le CNA.

Comme préconisé par le Comité Français du Butane et du Propane lors des consultations de ces derniers mois, le projet d’arrêté du Ministère de l’Ecologie définissant la classification des véhicules en fonction de leurs émissions polluantes pour les ZAPA devrait reconnaître aux véhicules essence et gaz (GPL et GNV) leur moindre impact sur les polluants locaux NOx et particules et ainsi différencier le caractère polluant des véhicules en fonction de leur technologie et de leur énergie.

Il appartiendra finalement aux collectivités locales ayant adopté le principe des ZAPA de choisir parmi les groupes de véhicules proposés (cf. image 2) ceux qui seront visés par l’interdiction de circulation et d’apporter une reconnaissance supplémentaire aux véhicules GPL comme GNV.

LE SAVIEZ-VOUS ? : Le GPL carburant, un atout pour une mobilité durable dans le monde

Lors du Congrès du Gaz de Paris les 14 et 15 septembre derniers, Joël PEDESSAC, directeur général du CFBP, a rappelé que la consommation mondiale de GPL (tous usages confondus) s’est élevée à 240 millions de tonnes en 2009, le marché étant actuellement caractérisé par la demande croissante du GPL carburant. Dans le monde, près de 17 millions de véhicules roulent au GPL carburant (dont 8,7 millions en Europe et 180 000 en France). Près de 55 000 stations distribuent du GPL dans le monde, dont 38 000 en Europe et 1 750 en France. Le marché du GPL carburant vendu en stations-service est de l’ordre de 22 millions de tonnes, dont 8,6 millions en Europe.

Le GPL est extrait du gaz naturel (60 %) et produit par les raffineries (40 %). La production française de GPL s’élève à 3 millions de tonnes. Le marché européen est couvert à 80 % par la production locale en provenance de Norvège et du Royaume-Uni pour les gaz de champs et des raffineries pour le reste. En 2020, l’excédent d’offre de GPL sur le marché européen sera de l’ordre de 17 millions de tonnes, soit la consommation de 20 millions de véhicules. Selon la Commission Européenne, le GPL pourrait passer de 3 % à 10 % du mix carburants en 2020. S’agissant de l’offre de véhicules, un véhicule GPL est moins cher qu’un véhicule diesel. Aujourd’hui en France, les constructeurs Dacia, Fiat, Lada, Opel et Renault proposent une offre de véhicules particuliers GPL.