VITOGAZ FRANCE vous présente le baromètre du GPL-C d’Août 2018 – Le carburant le plus respectueux de la santé et de l’environnement

Mis en avant

Le GPL dans le nouveau plan de la Grande Bretagne pour encourager le développement des véhicules alternatifs

Le gouvernement britannique, vient de publier une nouvelle feuille de route en faveur de la mobilité durable. Le plan  » Road to Zero Strategy «  a pour objectif de parvenir à atteindre 50 à 70 % de véhicules à très faibles émissions dans les ventes de véhicules neufs et 40 % sur le segment des utilitaires d’ici 2030.
Il vise à développer les infrastructures d’approvisionnement pour carburants alternatifs dans tout le pays, réduire les émissions du parc en circulation et promouvoir les carburants alternatifs pour les voitures, cars et camions.
La solution carburant GPL est intégrée dans ce nouveau plan. Émettant moins de NOx, de CO2 et de particules que l’essence ou le diesel, il répond à une alternative immédiatement disponible à l’essence et au diesel.

Le GPL joue un rôle clé pour améliorer la qualité de l’air et contribuer à réduire les émissions. Ses qualités environnementales sont reconnues depuis plusieurs années et son utilisation encouragée par des incitations gouvernementales.
Le GPL est un carburant plus respectueux de la santé et de l’environnement.
C’est la première énergie alternative utilisée dans le monde.
Plus de 25 millions de véhicules GPL circulent dans le monde et 8 millions dans l’Union européenne.

Source : CFBP

VITOGAZ FRANCE vous présente le baromètre GPL de mars 2018, pour rouler toujours moins cher

Mis en avant

Développement du BioGPL pour rouler toujours en limitant l’impact sur l’environnement et la santé

Le GPL est un carburant alternatif qui n’émet pratiquement pas de polluants atmosphériques et jusqu’à 20% de CO2 de moins que l’essence en conditions réelles de circulation.

Le BioGPL, le GPL d’origine renouvelable, permet d’accroître davantage l’intérêt environnemental de rouler au GPL, en particulier en termes d’émissions de CO2. Le BioGPL est un biogaz issu de la fermentation de matières organiques ou de la valorisation des déchets qui permet de contribuer aux objectifs gouvernementaux d’atteindre une part des énergies renouvelables à 32% de la consommation d’énergie
primaire en 2030.

Le BioGPL, une énergie renouvelable à fort potentiel

Le BioGPL réduit davantage les émissions de CO2 en plus du fait d’être déjà peu polluant. En effet, le facteur d’émissions de CO2 du BioGPL est de 60g de CO2/kwh (Base Carbone Ademe), soit une réduction de 78% par rapport au GPL « classique ».

Il a l’avantage de pouvoir être transporté et distribué de la même manière que le GPL dans le réseau de stations-service. Il est totalement miscible avec le GPL. Il ne nécessite pas d’investissements dans des systèmes de stockage et de distribution spécifiques et peut être intégré directement dans le réseau de stations-service : c’est un avantage dont peu d’énergies renouvelables bénéficient.

Source: cfbp

VITOGAZ FRANCE présente le baromètre du prix GPL de Juin 2017, des prix toujours aussi attractifs !

Mis en avant

Une nouvelle offre de véhicules GPL disponible

Pour répondre aux nouvelles attentes de mobilité propre et aux préoccupations économiques, l’offre de véhicules GPL se développe sur le marché.

1. Des modèles en version GPL

Sur le marché français, plusieurs constructeurs automobiles proposent des modèles de véhicules GPL neufs pour les particuliers et professionnels : Alfa Romeo, Citroën, Dacia, Fiat, Mercedes, Opel, Piagio, Volkswagen …
Liste complète : http://www.cfbp.fr/offres-des-constructeurs

L’offre s’étoffe avec la commercialisation dès ce jour par Dacia d’une offre GPL sur chacun des six modèles de sa gamme (Logan, Sandero, Logan MCV, Duster, Lodgy et Dokker). Le mandataire EliteAuto met également en avant son offre GPL avec un site dédié : https://gpl.elite-auto.fr/.
Les politiques d’amélioration de la qualité et de réduction des émissions de CO2, la demande des automobilistes pour des solutions de mobilité plus propre et le développement du marché au niveau européen devraient permettre d’élargir l’offre et le nombre de modèles disponibles sur le marché
français.

Logo Dacia baromètre prix GPL Juin 2017

2. L’équipement au GPL de véhicules essence

Les véhicules essence neufs ou d’occasion correctement entretenus peuvent être équipés GPL via un réseau d’installateurs professionnels répartis sur toute la France.

Le GPL : le carburant alternatif le plus largement distribué

1 station tous les 60 km et 400 km d’autonomie
En France le GPL est distribué dans 1 750 stations-service : 1 station-service sur 7 permet de s’approvisionner.
La distance séparant deux stations GPL excède rarement plus d’une soixantaine de kilomètres.
La contenance moyenne d’un réservoir GPL permet de parcourir 400 à 600 km, en complément du réservoir essence, et ainsi d’augmenter l’autonomie initiale du véhicule.

Le GPL est une alternative disponible et maîtrisée sur l’ensemble du territoire.
Les capacités d’approvisionnement et de distribution du GPL
peuvent fournir un parc automobile 10 fois supérieur à ce qu’il est aujourd’hui.

Pour plus d’informations: www.cfbp.fr, www.gpl.fr

Retrouvez le CFBP sur Twitter : @energieGPL

Découvrez le Baromètre GPL de Mars 2017 : toujours plus abordable !

Mis en avant

GPL : solution moins chère et plus propre toute l’année

Le carburant GPL permet de répondre aux besoins de mobilité de ceux qui n’ont pas d’alternative à la voiture. Beaucoup de modèles de véhicules essence, quelles que soient leur puissance ou leur catégorie, peuvent être équipés au GPL. Et ce, quel que soit sur chaîne pour les véhicules neufs ou dans des ateliers spécialisés pour les véhicules d’occasion.

 

Deux possibilités pour rouler au GPL

1. Acheter directement un véhicule GPL d’un constructeur qui en propose dans sa gamme.
Sur le marché français, plusieurs constructeurs automobiles proposent des versions GPL de leurs modèles.

Liste complète : www.cfbp.fr/offres-des-constructeurs

 

-> NOUVEAU :
La nouvelle Fiat Tipo bicarburation GPL au prix de la version essence !

Fiat, en partenariat avec le Comité Français du Butane Propane (CFBP), propose la nouvelle Fiat Tipo GPL moteur 1,4 TJet 120 ch au même prix que la version essence soit à partir de 15 590 € pour la Tipo berline, 16 490 € pour la version 5 portes et 17 490 € pour la carrosserie Station Wagon, la remise de 1500 € s’ajoutant à la remise sans condition proposée sur la Tipo.
Lancée le 16 mars 2017 dans le réseau de distributeurs Fiat, cette offre inédite s’applique également à la Fiat 500L 1,4 T-Jet 120 ch essence – GPL, soit une économie de 1 500 € pour l’automobiliste et l’opportunité de réduire le budget auto et son impact sur l’environnement. Ainsi, la Fiat 500L GPL débute à partir de 15 490 € et bénéficie également de la garantie 5 ans / 75 000 km.

 

2. Faire effectuer la transformation au GPL d’un modèle essence de la marque de son choix par un installateur professionnel.
Il est possible de faire équiper au GPL quasiment tous les véhicules essence neufs ou d’occasion correctement entretenu. L’adaptation au GPL coûte environ 1 500 à 3 000 € en fonction du modèle et de la cylindré du véhicule d’origine.

 

Plus d’informations sur : www.cfbp.fr

Source : CFBP

Découvrez le baromètre prix GPL de Janvier 2017 : plus propre et moins cher que le Sans Plomb !

Mis en avant

En 2017 : Carte grise gratuite pour les GPL dans encore plus de régions

Pour les particuliers & professionnels

De nouvelles régions accordent gratuitement le certificat d’immatriculation aux véhicules GPL dans le cadre de leurs politiques d’amélioration de la qualité de l’air. Dorénavant, ces véhicules sont également exonérés à 100% du prix du certificat d’immatriculation en : – Provence-Alpes-Côte d’Azur – ainsi qu’en Rhône-Alpes, en Haute-Normandie, Poitou-Charentes & Languedoc-Roussillon pour favoriser une mobilité plus durable. Désormais, ils bénéficient de la gratuité de la carte grise dans la quasi-totalité des régions (hors Centre Val de Loire) et d’une réduction de 50% en Bretagne, Alsace, Lorraine et Picardie.

 

Classés en Crit’air 1, qu’importe l’année d’immatriculation, les véhicules GPL peuvent bénéficier de conditions de stationnement et de circulation privilégiés.
Le GPL est une solution d’avenir immédiatement disponible : une réponse environnementale et économique face aux nouveaux enjeux de la mobilité.

A propos du Comité Français du Butane et du Propane

Association de loi 1901, le Comité Français du Butane et du Propane (CFBP) est l’organisation professionnelle de la filière des GPL. Le CFBP représente la filière auprès des différents acteurs politiques et économiques français. En partenariat avec les instances nationales, européennes et internationales, le CFBP contribue à l’élaboration des règles et des normes qui régissent l’exploitation et l’utilisation des GPL. Le CFBP informe le public et les différents services et industries qui y sont liés sur les utilisations et avantages des gaz butane, propane et carburant sur la sécurité et sur les activités de la profession.

Pour plus d’informations : www.cfbp.fr, www.gpl.fr

Retrouvez le CFBP sur Twitter : @energieGPL

 

Source : Communiqué de presse CFBP – 3 Février 2017

VITOGAZ présente: Baromètre GPL février 2015

Mis en avant

barometre-gpl-fevrier-2015GPL : une valeur sûre sur le marché de l’occasion

En 2014, 18 677 immatriculations de véhicules GPL ont été enregistrées sur le marché de l’occasion en France (versus 18 569 en 2013). Sur ce marché, les motorisations GPL sont en légère hausse et représentent 0,30% de part de marché (5 446 068 immatriculations au total toutes motorisations
confondues). Le GPL est la seconde motorisation à énergie alternative du marché de l’occasion après l’hybride (25 328 immatriculations). En France, le GPL représente le 1er parc roulant « propre » avec plus de 260 000 véhicules en circulation.

 

Le GPL affiche une bonne valeur résiduelle du fait que le GPL est une technologie simple et très fiable. La cote d’un véhicule GPL est ainsi comparable à son équivalent essence et Diesel. En 2014, le contexte économique a été favorable à l’achat d’un véhicule GPL en occasion. En effet, les prix sur le marché des véhicules d’occasion n’ont pas évolué contrairement aux prix des véhicules neufs (+ 2,2%) et celui du carburant GPL a été stablement bas (il a évolué sur une amplitude de 0,04€ le litre).

 

A propos du Comité Français du Butane et du Propane

Association de loi 1901, le Comité Français du Butane et du Propane (CFBP) est l’organisation professionnelle de la filière des GPL. Le CFBP représente la filière auprès des différents acteurs politiques et économiques français. En partenariat avec les instances nationales, européennes et internationales, le CFBP contribue à l’élaboration des règles et des normes qui régissent l’exploitation et l’utilisation des GPL. Le CFBP informe le public et les différents services et industries liés aux GPL sur les utilisations et avantages des gaz butane, propane et du GPL carburant sur la sécurité et sur les activités de la profession.

 

 

Pour plus d’informations : www.cfbp.fr, www.gpl.fr
Retrouvez le CFBP sur Twitter : @energieGPL

 

‘source CFBP’

VITOGAZ: Baromètre GPL décembre 2013

Mis en avant

barometre gpl vitogaz 2013
ACTUALITÉ EUROPE

Repsol et Fiat signent un accord pour dynamiser le marché du GPL au Portugal

Cet accord étend la portée de celui signé en janvier 2013 qui a pour objectif d’encourager le développement du GPL, principal carburant alternatif en Europe.

Repsol et Fiat collaboreront pour favoriser le développement des véhicules qui roulent au GPL, via leurs réseaux de stations-service et de concessionnaires respectifs. Leader Européen des véhicule GPL, FIAT connaît bien le marché, notamment en Italie où près d’un million de véhicules roulent au GPL.

Le GPL est actuellement le principal carburant alternatif en Espagne, avec plus de 20 000 véhicules, ainsi qu’au Portugal, avec 50 000 véhicules.

ACTUALITÉ FRANCE

L’Opel Mokka maintenant disponible en version GPL !

Opel lance un modèle Mokka bi-carburation, fonctionnant à l’essence et au GPL. Depuis sa sortie en 2012, l’Opel Mokka connaît un fort succès en Europe.

En fonctionnant au GPL, le moteur 103KW/140 chevaux consomme 7,7 litres de gaz aux 100 kilomètres (cycle mixte) en n’émettant que 124g/Km de CO2. Plus respectueux de l’environnement, le Mokka GPL répond d’ores et déjà aux normes d’émission européennes à venir. Se faible consommation et ses émissions réduites lui valent de pouvoir revendiquer le label  » ecoFLEX« .

De plus, la bi-carburation offre davantage d’autonomie, qui peut aller jusqu’à 900 kilomètres. En effet, en plus du réservoir essence, s’ajoute un réservoir de GPL qui peut contenir jusqu’à 34 litres. Sur simple pression d’un bouton, le conducteur peut rapidement passer d’un fonctionnement au GPL à l’essence.

L’Opel Mokka GPL est disponible à la commande depuis le lundi 2 décembre.

LE SAVIEZ-VOUS ?

Le réseau de stations-service GPL résiste en France.

Le GPL est le carburant alternatif le plus utilisé par les automobilistes européens et bénéficie d’un réseau de plus de 27 000 points de vente en Europe. En France, près de 1750 stations-service proposent du GPL, un chiffre stable alors que le nombre global de stations-service est en baisse constante.

Pour repérer les stations-services proches de chez vous, consultez l’annuaire des stations service GPL sur le site du CFBP.

Vous partez en vacances en Europe ? Sachez que le GPL est distribué dans tous les pays européens. De plus, il permet une autonomie de 400 à 500 Km, hors réservoir essence pour les véhicules en bi-carburation. Pour faire le plein, les automobilistes ont simplement besoin d’un adaptateur puisqu’il existe 4 systèmes de remplissage différents selon les pays.

Source ‘CFBP’

 

VITOGAZ : BAROMETRE GPL mai 2013


Actualité : 22 % de la flotte de la Mairie de Paris roule au GPL

Dans le cadre du débat autour du diesel lié aux élections municipales de 2014 à Paris, la Ville de Paris a publié la composition de son parc automobile qui comprend 2 747 véhicules motorisés. 22 % de la flotte de la Ville de Paris roule actuellement au GPL et représente ainsi la première énergie alternative utilisée après l’essence (44 %) et le diesel (30,5 %). Les véhicules hybrides et électriques représentent 4 % du parc.


Le Saviez-vous ? : Transformer son véhicule pour préserver la qualité de l’air

La transformation au GPL par un installateur professionnel est courante sur les modèles essence, neufs ou d’occasion. Le véhicule conserve alors l’intégralité du système essence et peut fonctionner soit à l’essence, soit au GPL. Outre l’avantage économique (moins d’1 €/l), la transformation au GPL permet de réduire de 12 à 14 % les émissions de CO2, de 30 à 40 % celle des principaux polluants (NOx, HC et CO) et n’émet pas de particules. De plus, le GPL ne contient pas de benzène ou de formaldéhydes.

La technologie associée au GPL est suffisamment simple pour être en mesure de traiter l’ensemble du parc français existant de 15 millions de véhicules essence. Equiper les véhicules essence pour le GPL permet d’abaisser les émissions de CO2 et d’autres polluants du parc existant et de ramener le coût d’usage de ces véhicules au niveau du diesel, tout en favorisant le développement des motorisations alternatives.

Fiable et sécurisée, cette technique s’opère dans un cadre réglementé très strict et est largement utilisée dans le monde. Si en France se sont réalisées seulement 2 000 transformations l’an dernier, 150 000 véhicules ont été transformés en Italie, et 50 000 en Allemagne.

Une technique qui n’est pas réservée aux véhicules essence

La transformation n’est pas réservée aux seuls véhicules essence, il est en effet aussi possible d’utiliser un moteur optimisé pour le GPL sur des véhicules hybrides.

Des expérimentations d’injection de GPL sur des moteurs diesel existent dans de nombreux pays (Allemagne, Etats-Unis, Italie, Royaume-Uni) avec des premiers résultats qui semblent prometteurs en matière de réduction significative des émissions de NOx et de particules. Ainsi, les moteurs GPL optimisés peuvent en réalité équiper tous types de véhicules neuf (du deux-roues aux camions) y compris les véhicules hybrides ou électriques avec prolongateur d’autonomie.

Plus d’informations sur le site : www.cfbp.fr

VITOGAZ: BAROMETRE GPL mars 2013

ACTUALITÉ: Le GPL, un carburant bien établi en Europe

En Pologne et Italie, les qualités du GPL continuent de convaincre les usagers:
– Ainsi en Pologne, on compte 2 615 000 de véhicules GPL en circulation à fin 2012, soit près de 6 % d’augmentation du parc depuis 2011.
– En Italie, on dénombre 304 126 nouveaux véhicules roulant au GPL en 2012 (128 126 nouvelles immatriculations et 176 000 véhicules équipés en seconde monte), soit une augmentation de près de 80 % par rapport à l’année précédente.
Sur la même période en France, le marché s’est exclusivement orienté vers les véhicules diesel (78 % des ventes) laissant peu de place aux véhicules GPL (1 600 immatriculations).
Autre bonne nouvelle pour le GPL en Europe : comme en France les véhicules GPL sont désormais autorisés dans tous les parkings souterrains au Portugal. Le Club des Voitures Ecologiques et le CFBP ont même créé un nouveau panneau « Bienvenue aux véhicules GPL » afin de se substituer aux panneaux d’interdiction qui n’ont plus aucune raison d’être mais qui sont toujours en place faute aux gestionnaires de parcs d’avoir fait l’effort de les retirer lors de la levée de l’interdiction en 2006.

LE SAVIEZ-VOUS ? : Le GPL peut contribuer à l’amélioration de la qualité de l’air
Alors que plusieurs collectivités connaissent régulièrement des alertes pollution aux particules fines, Delphine Batho, Ministre de l’Ecologie, du Développement durable et de l’Energie, a présenté un plan d’urgence pour la qualité de l’air. Après l’échec des ZAPA, le Comité Interministériel de la Qualité de l’Air (CIQA) réfléchit, en concertation avec les collectivités, à l’élaboration de solutions concrètes et durables afin d’améliorer la qualité de l’air, notamment dans le domaine des transports.
Cinq priorités ont d’ores et déjà été définies : favoriser le développement de toutes les formes de transport et de mobilité propres par des mesures incitatives ; réguler le flux de véhicules dans les zones particulièrement affectées par la pollution ; réduire les émissions des installations de combustion industrielles et individuelles ; promouvoir fiscalement les véhicules et les solutions de mobilité plus vertueux en termes de qualité de l’air ; informer et sensibiliser les concitoyens aux enjeux de la qualité de l’air.
Dans cette perspective, le GPL apporte une réponse efficace et concrète en matière de mobilité propre, puisqu’il n’émet pas de particules lors de sa combustion, peu de NOx et moins de CO2 que l’essence et le gazole.
Pour en savoir plus sur les atouts environnementaux du GPL : www.cfbp.fr

VITOGAZ: BAROMETRE GPL 01/01/2013

ACTUALITE : Quel système de bonus-malus écologique 2013 pour les véhicules neufs GPL ?

La nouvelle grille de bonus-malus écologique à l’achat d’une voiture neuve est effective depuis le 1er janvier 2013. Le système de malus se voit durci et les bonus visent avant tout à favoriser les automobiles hybrides et électriques.
Dans ce contexte, la majorité des véhicules GPL neufs commercialisés au 1er janvier 2013 sur le marché français – Dacia Sandero, Fiat Punto, Opel Meriva et Opel Corsa – se situent dans la zone neutre entre 106 et 135 g d’émission de CO2 par km et ne sont donc pas affectés par le malus.

LE SAVIEZ-VOUS ? : Le GPL, grand favori des transports en commun à Hong-Kong
Le Sommet asiatique en décembre 2012 de la World LP Gas Association (WLPGA) a permis de mettre en lumière les modèles de développement des gaz de pétrole liquéfiés en Asie.
Face à la pollution de l’air causée par les véhicules diesel, le gouvernement hongkongais a mis en place une politique incitative afin de supprimer les émissions de particules des véhicules de transports collectifs (taxis et minibus). Ces véhicules sont remplacés depuis 2000 par des véhicules fonctionnant au GPL : ainsi 100 % des taxis et 66 % des minibus publics roulent au GPL à Hong-Kong.
Une politique volontariste de réduction de la pollution de l’air et des émissions de particules peut, à l’instar de Hong Kong, s’appuyer sur le GPL, un carburant qui ne produit pas de particules et permet de rouler à la fois moins cher et plus propre.